SOMMAIRE


LÉGENDE DES APPRÉCIATIONS SUR LES OEUVRES


- : peu intéressant

* : assez bon

** : bon

*** : excellent

**** : exceptionnel


Exemple pour une oeuvre en plusieurs mouvements :

Concerto (*/*/-/*)

icone Écouter
icone Voir une évaluation continue (pour chaque mouvement numéroté)



KOZELUCH Leopold (1747-1818)


PIANO ORCHESTRE

Concerto n°7    (-/-/-)

Concerto typiquement de style mannheimien. Par rapport à Mozart, le mélodisme me paraît moins souple, mais la richesse des agréments supérieure, tout en demeurant relativement limitée. Le piano à mon avis apparaît dense, sans thématique précise.

Concerto B flat major PIANO 4 MAINS    (-/-/*)

On a l'impression que l'esprit glisse sans pouvoir s'accrocher sur ces gammes trop lisses. L'audition paraît au premier abord attrayante, mais l'on finit vite par s'enliser dans cette musique comme en un marais. Ce qui en ressort, c'est la fadeur, l'inconsistance. Comment noyer la virtuosité dans l'insignifiance? C'est ce à quoi semble répondre ce style trop huilé où le compositeur cherche à se faire oublier lui-même, où la musique semble s'annihiler dans l'inconsistance?

PIANO VIOLON ORCHESTRE

Symphonie concertante    (-/-/-/-)

Œuvre de style identique au concerto pour piano. Il faut noter l'intervention des cors, relativement importante, en soliste.

SOMMAIRE


Site optimisé pour norme W3C sous Linux