SOMMAIRE


LÉGENDE DES APPRÉCIATIONS SUR LES OEUVRES


- : peu intéressant

* : assez bon

** : bon

*** : excellent

**** : exceptionnel


Exemple pour une oeuvre en plusieurs mouvements :

Concerto (*/*/-/*)

icone Écouter
icone Voir une évaluation continue (pour chaque mouvement numéroté)



NAPRAVNIK Eduard (1839-1916)


PIANO ORCHESTRE

Concerto symphonique in A minor op 27 1877    (**/-/***)

Une œuvre typique du néo-expressionnisme russe dans sa tendance groupe des Six, dont la manifestation la plus caractéristique est certainement le fameux Concerto n°3 pour piano et orchestre de Kabalevsky. La naissance de ce style, dont le concerto de Napravnik nous en montre un exemple achevé, remonte donc à la fin du 19e siècle. Si les deux premiers mouvements de cette œuvre ne se départissent pas d'une amnière un peu primaire (à mon sens), le troisième mouvement me paraît atteindre le sommet du genre. Napravnik complexifie considérablement l'écriture pianistique et symphonique à partir d'une trame mélodique dominante. Le développement de l'accompagnement pianistique et symphonique est admirable, traduisant un dépassement de l'intensité lyrique. L'exploitation d'un thème très romantique, pseudo-chopinien, est certainement hardie dans ce contexte stylistique et à mon avis très réussie.

Fantaisie russe in B minor op 39 1881    (*)

Sur le thème des Bateliers de la Volga, cette fantaisie ne dépasse pas à mon avis les effets faciles de rhapsodisme et de coloration instrumentale sommaires.

SOMMAIRE


Site optimisé pour norme W3C sous Linux