SOMMAIRE


LETTRE-MÉLOMANE 2017-12


LÉGENDE DES APPRÉCIATIONS SUR LES OEUVRES


- : peu intéressant

* : assez bon

** : bon

*** : excellent

**** : exceptionnel


Exemple pour une oeuvre en plusieurs mouvements :

Concerto (*/*/-/*)

icone Écouter
icone Voir une évaluation continue




KYURKCHIYSKI Krassimir (1936-)
PIANO ORCHESTRE
Concerto 1 In name of Pancho Vladigerov  icone   (***/**/*)  icone
C'est une grande œuvre que signe ici Kyurkchiyski, par son premier mouvement constituant à lui seul une entité. Il bénéficie en effet d'un très large passage central lent avant le retour du thème principal rapide. Le style, sur le plan pianistique, se situe clairement dans la mouvance de Taktakichvili, dont Kyurkchiyski adopte le rythme trépidant uniforme, Novak, mais aussi parfois Khatchaturian et Rachmaninov. Grande virtuosité affirmée, notamment dans les passages d'accompagnement de l'orchestre en arrière_plan. Ajoutons à cela un rhapsodisme discret, mais subtilement intégré. Sur le plan symphonique, j'émettrais un avis plus contrasté. Kyurchiyski réussit d'amples passages d'amplification aux cordes en unisson - dans un style proche de Constantinescu. On remarquera - également l'exposition d'un motif au tuba. En revanche, les essais de couleur instrumentale, par addition de cloches en particulier, me paraissent beaucoup moins convaincants, notamment dans la fin du 2e mouvement et surtout le 3e. Sans qu'on puisse taxer Kyurkchiyski de moderniste au sens négatif, les effets orchestraux dans ce dernier mouvement deviennent à mon avis bruyants et peu lisibles.
MARQUES Miguel (1843 - 1918)
ORCHESTRE
Symphonie 3 B minor (1876)  icone   (*/**/*/*)  icone
Symphonie bien limitée, me semble-t-il, par sa thématique uniforme par rapport aux superbes symphonies de ce compositeur, telles la 4, la 5, et surtout la 1 qui atteint le sublime. Dans cette symphonie 2, le romantisme très tempéré de Marques s'épanche assez peu au profit de développements dans une structure rythmique quelque peu lassante. L'on retiendra néanmoins sur l'ensemble l'utilisation très variée des registres instrumentaux et une grande légèreté de la palette orchestrale alliée à un certains lyrisme (les variations à la trompette du thème principal dans le 3e mouvement par exemple ou l'amplification finale du dernier mouvement). C'est cependant le 2ème mouvement lent qui me paraît s'imposer, brisant l'uniformité rythmique des autres mouvements.
MORAWETZ Oskar
PIANO
Scherzo  icone   (**)  icone
Morawetz exprime une virtuosité qui convient bien à son style musical. En revanche, la partie lente traduit malheureusement - à ce qu'il me semble - un intérêt thématique très limité.
Fantaisie D minor  icone   (-)  icone



http://www.critique-musicale.com

À bientôt
Claude Fernandez


SOMMAIRE